HOENN L'UNIVERS DE RUBIS OMEGA ET SAPHYR ALPHA

HOENN L'UNIVERS DE RUBIS OMEGA ET SAPHYR ALPHA

323 324 Tylton et Altaria ou le peng

Le nom d'Altaria est une combinaison de l'alto italien pour haut et l'aria italien pour l'air se réfèrant au comportement de ce Pokémon a chanter de merveilleuses mélodies. Il peut aussi attribuer à l'étoile Altair, l'étoile la plus brillante dans la constellation Aquila.

 

 

Tyltalis peut se référer à Tyl, aussi connu comme l'Epsilon Draconis, une étoile dans la constellation Draco. Tyltalis est une référence à la pièce  ("l'Oiseau Bleu") par le dramaturge belge Maurice Maeterlinck. L'histoire de deux enfants de mêmes parents, Mytyl et Tyltyl  qui partent à  la découverte "de l'oiseau bleu de bonheur." 

 

Altaria est fondé sur Peng,  oiseaux légendaire chinois d'énorme grandeur, que l'on dit capable de   voyager 3000 lieu d'un battement de ses ailes puissantes, semblables aux nuages. Il est souvent décrit avec une tete de dragon.

 

Dans la Mer Nordique il est un poisson
Son nom est Kun 
La taille de Kun s'étend sur
On ne sait combien de milliers de lieues

Il se transforme en oiseau 
Son nom est Peng 
L'envergure de Peng s'entend sur
On ne sait combien de milliers de lieues

Il s'élance dans son envol 
Les ailes telles les nuages suspendus au ciel 
Cet oiseau, quand l'océan commencera à se soulever, 
Voyagera jusqu'à la Mer du Sud
La Mer du Sud – l'étang céleste

Voilà l'ouverture majestueuse du chef-d'œuvre de Tchouang-tseu. Elle dépeint une créature mythique en train de passer à l'action. En même temps, elle nous offre également une énigme intrigante à déchiffrer si nous prenons la peine de réfléchir à ses significations possibles.

Naturellement, l'oiseau Peng n'existe pas vraiment en tant qu'animal, pas plus aujourd'hui qu'il y a des milliers d'années. C'est évidemment une métaphore et non pas une description littérale. Tchouang-tseu a choisi de présenter cette métaphore sans fournir d'explications précises, nous laissant ainsi le soin de deviner ce qu'il voulait vraiment dire.

Le Kun représente votre âme dans un état initial, inexploité. La taille massive du Kun se rapporte au potentiel énorme que vous possédez. La Mer Nordique est votre lieu de départ. C'est un endroit froid et morne; vous ne pouvez pas discerner grand-chose à travers ses profondeurs épaisses et ténébreuses. Littéralement plongé dans l'obscurité, nageant à l'aveugle, vous êtes limité et, dans un sens, emprisonné.

Il y a certes d'autres poissons dans la Mer Nordique, mais ils sont bien plus petits. Ce sont des créatures qui mènent une existence banale, ne soupçonnant pas qu'un monde plus vaste puisse s'étendre au delà de l'eau. Elles n'ont pas pressenti, contrairement à vous, cette chose appelée le ciel. En leur temps, certaines d'entre elles se développeront aussi et se découvriront peu à peu un attrait pour le royaume étrange au-dessus de l'océan. Pour l'instant, vous êtes le seul à éprouver cet intérêt.

Le seul fait que vous soyez en train de lire ces mots constitue une raison bien suffisante pour appliquer cette métaphore à vous-même. Vous vous êtes découvert un intérêt pour ce royaume étrange situé au delà du banal : la philosophie du Tao. Vous êtes différent de presque chaque personne que vous croisez tous les jours. Elles se contentent de vivre leur existence ordinaire; or vous voulez quelque chose en plus. Vous êtes spécial.

Puis, un jour, elle se produit. Cette révélation. Le Kun subit une transformation magique. L'âme a atteint la masse critique, déclenchant une réaction en chaîne spirituelle. C'est l'événement crucial; tout le reste en dépend.

Cette transformation est un changement fondamental, et non plus un simple accroissement de volume, comme ce fut le cas auparavant. Les écailles se métamorphosent en plumes; les ailerons se transmuent en ailes. La nature de l'âme change, tout comme les règles qui s'appliquent à elle.

L'effet est irréversible : le Kun peut se transformer en Peng, mais non le contraire. L'âme qui a atteint l'âge adulte ne régresse pas dans l'enfance. Conscient d'être sur le point d'accueillir une compréhension irrévocable, vous savez que rien ne sera plus jamais pareil.

Cette formidable métamorphose se produit pour une raison : préparer le Peng à son grand voyage. Vous vous envolerez vers la Mer du Sud, havre de lumière et de chaleur. Ce voyage représente la tâche sacrée de votre existence. Ce peut être la recherche d'un niveau plus élevé de développement spirituel; ce peut être la mission personnelle de prodiguer le plus possible d'amour; ce peut être un appel à aller vers autrui et à vous relier à eux, par delà l'abîme des différences interpersonnelles. Peu importe en quoi il consiste, votre voyage vers l'étang céleste exige un engagement envers autre chose que vous-même, à quelque chose de plus grand que vous-même. Cet engagement constitue la marque authentique de la vertu et est source infinie de réalisation personnelle.

Puis l'occasion se présente. L'océan commence à se soulever alors que des vents puissants soufflent sur les vagues. La force de ce vent est telle qu'elle permet même au Peng de prendre son envol. Vous déployez vos ailes massives. Vous battez des ailes, gigantesques éclaboussements, pour atteindre la hauteur de trois mille lieues et produire la force d'un ouragan; vous vous élevez vers le ciel jusqu'à ce que vous vous trouviez quatre-vingt-dix mille lieues au-dessus de l'océan.

Ce départ symbolise l'âme qui surmonte ses limites antérieures. Le Peng s'élève bien haut au-dessus de l'océan; plus jamais il ne sera enchaîné à l'eau. Vous éprouvez un sentiment de liberté et une effusion d'énergie. Vous vous êtes libéré de vos contraintes et vous voilà sorti du cadre.

Les vents puissants – l'occasion – sont les orientations globales et les tendances collectives qui affectent nos vies de façon perceptible et imperceptible. Nous vivons en cette époque où une connexion historique, caractérisée par des moyens de communication et de transport hautement développés, amène l'Orient et l'Occident à se rapprocher de plus en plus chaque jour. De ce que nous avons vu jusqu'à présent, nous pouvons d'ores et déjà affirmer que la fusion des deux produit une synergie de puissance colossale. Doit-on s'étonner de ce que des âmes analogues de partout dans le monde s'éveillent aux possibilités d'un nouveau Tao dans le nouveau millénaire? Le vent gagne de la vitesse et se déplace à travers le monde entier. Le moment du départ pour le voyage approche à grands pas.

Comme il est fascinant d'assister au vol du Peng, sa vélocité n'ayant pour égale que son altitude! À une telle hauteur, le monde d'en bas semble se fondre en une étendue aux teintes azurées. Chaque chose se dissipe dans la distance vaporeuse.



29/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour